ANTOINE ET ANTOINETTE

Antoine et Antoinette est un film francais réalisé par Jacques Becker, sorti en 1947.

Commentaires personnels : Louis de Funès n'est pas marqué au générique, mais il apparaît dans le film dans le rôle d'Emile, le garçon de l'épicier à 10 minutes et 58 secondes après le début du film et il dit : '' Il y a plus rien ''.

Il apparaît aussi dans le rôle d'un invité aux noces à 1 heures, 11 minutes et 8 secondes après le début du film mais il ne dit rien, il fait qu'applaudir.

♦ Synopsis :

Le film commence un vendredi soir alors qu'Antoine (Roger Pigaut), ouvrier dans une imprimerie et Antoinette (Claire Mafféï), employée au Prisunic des Champs-Elysées, s'apprêtent à quitter leur travail pour rejoindre leur domicile. Antoinette est séduisante et subit les assiduités d'un épicier peu scrupuleux (Noël Roquevert). Le couple, en proie aux difficultés de la vie matérielle, en ses lendemains de guerre, se dispute pour des broutilles et se réconcilie sur l'oreiller. Antoine découvre que le billet de loterie achetée par Antoinette est gagnant, il pourra enfin réaliser ses rêves et acheter un side-car. S'en suivent quelques rebondissements, billet perdu et retrouvé, corrections infligées à l'épicier, promenade en barque sur le lac du bois de Boulogne, match de Foot au Parc des Princes, et le couple au final, installé sur le side-car s'éloigne sur la route.

♦ Fiche technique :

  • Titre : Antoine et Antoinette
  • Réalisation : Jacques Becker
  • Scénario, Adaptation, Dialogue : Jacques Becker, Maurice Griffe, Françoise Giroud
  • Assistants réalisateur : Maurice Griffe, Marcel Camus
  • Images : Pierre Montazel
  • Opérateur : Roger Dormoy, assisté de Pierre Ancrenaze et Jean Benezech
  • Son : Jacques Lebreton, assisté de Jacques Carrère
  • Décors : Robert-Jules Garnier
  • Montage : Marguerite Houlle-Renoir, assistée de Etiennette Muse
  • Musique : Jean-Jacques Grünenwald, orchestre sous la direction de Roger Désormières
  • Maquillage : Joseph Mejinsky
  • Script-girl : Colette Crochot
  • Pellicule 35mm, noir et blanc
  • Production : Société Nouvelle des Etablissements Gaumont (France)
  • Directeur de production : Charles-Félix Tavano, René-Gaston Vuattoux, assisté de Jean Goiran
  • Régisseur général : Eugène Nase, assisté de Eric Darbel
  • Photographe de plateau : Lucienne Chevert
  • Tournage dans les studios de Saint-Maurice et les extérieurs à Paris du 3 novembre 1946 à avril 1947
  • Distribution : Compagnie Parisienne de Location de Films
  • Première présentation le 31 octobre 1947
  • Durée : 84mn
  • Genre : Comédie dramatique

♦ Distribution :

  • Louis de Funès : Emile le garçon épicier et un invité à la noce
  • Roger Pigaut : Antoine Moulin, ouvrier typographe, mari d'Antoinette
  • Claire Maffei : Antoinette Moulin, employée au photomaton de Prisunic, femme d'Antoine
  • Noël Roquevert : Mr Roland, le patron de l'épicerie
  • Annette Poivre : Juliette, employée R.A.T.P à la station "La Fourche" et voisine du couple
  • Jacques Meyran : Mr Barbelot, chef de rayon à Prisunic
  • Gérard Oury : Le client galant
  • Paulette Jean : Huguette
  • Huguette Faget : Aline, la mariée
  • Yette Lucas : La mère de Riton
  • Emile Drain : Le beau-père
  • Pierre Trabaud : Riton, le jeune boxeur
  • Gaston Modot : Le caissier de la loterie nationale
  • François Joux : Le marié
  • Charles Camus : Le patron du tabac
  • Charles Vissières : L'habitué du tabac
  • Paul Barge : Le boucher
  • Maurice Marceau : Popaul
  • René Stern : Le photographe
  • Nicolas Amato : Un client
  • Léon Bary : Un voyageur
  • Marthe Mellot : La chaisière
  • Made Siame : La patronne du tabac
  • Odette Barancey : La blanchisseuse
  • Marcelle Hainia : Une invitée à la noce
  • Renée Thorel : Une acheteuse de billet de loterie
  • Bob Ingarao : Un spectateur
  • Pierre Leproux : Marcel
  • Jean-Marc Thibault : Un garçon épicier
  • Jean-Marc Tennberg : Un client du tabac
  • Brigitte Auber : Une invitée à la noce
  • Nicole Courcel : Figuration
  • Jacqueline Carlier
  • Henry Prestat
  • Maurice Regamey
  • René Sauvaire
  • René Berthier
  • Lucien Arnaud
  • René Pascal
  • Mlle Delacour

♦ Commentaires :

Le film récompensé par la palme d'or 1947 du Festival de Cannes, ne faisait pourtant pas l'unanimité. Roger Boussinot, journaliste à Action, reprochait à Becker d'avoir décrit un couple d'ouvrier dont les idéaux simples devaient rasséréner la bourgeoisie et s'interrogeait sur le réalisme de la représentation. Becker répondait dans le même journal, qu'il lui semblait au contraire, qu'Antoine, devait avoir sa carte syndicale, tandis que l'Ecran français, se rendait sur les lieux, une imprimerie et le prisunic, pour vérifier l'authenticité de la description.

www.defunesmovies.com